• Aider les élèves dyspraxiques à l'école

                     J'essaye d'adapter quelques unes de mes ressources pour les élèves dyspraxiques, rendez-vous à la rubrique élèves en difficulté dans le menu de gauche pour y accéder  

    Au cours des deux dernières années scolaires, j'ai eu dans mes classes (Cp puis CE1), deux élèves dyspraxiques. Bien que fréquent, ce trouble des apprentissages reste méconnu et il est parfois difficile de savoir quoi faire pour aider en classe les élèves dyspraxiques. Une étroite collaboration est souvent indispensable avec les intervenants médicaux qui suivent l'enfant (orthophoniste, psychomotricienne, neurologue...) afin que ceux-ci donnent des pistes à l'enseignant (et aux parents) pour aider l'élève dans ses apprentissages. Malheureusement, pour l'avoir vécu durant ma maigre expérience,  parfois la communication avec les divers intervenants est difficile et les pistes d'aides arrivent tardivement.

    Pourquoi cet article?

    Pour collecter ici les pistes d'aide que l'on m'a indiquées et celles que j'ai trouvé par moi-même en me documentant. Mais aussi pour avoir vos commentaires, vos pistes également car souvent à chaque enfant dyspraxique correspond des modalités d'aide aux apprentissages différentes.

     

    Tout d'abord voici deux sites très riche, à consulter sans modération :

    Le cartable fantastique. Ce site propose des ressources pour l'école, des outils pour adapter et explique ce qu'est la dyspraxie.

    Aider les élèves dyspraxiques à l'école

    Le site DMF : Dyspraxique mais Fantastique . Ce site explique comment la dyspraxie se traduit à l'école dans les apprentissages notamment en maternelle et au primaire. Il propose en relation des pistes pour aider les élèves dyspraxiques.

    Aider les élèves dyspraxiques à l'école

    Je mets ici également des liens vers les blogs de collègues :

    - pour sa rubrique sur les troubles et handicaps dans les apprentissages. Chez Romy "Un petit coin de partage" c'est par là.

    - pour son article sur les élèves "Dys and Cie". Chez Sage "Sapienta, le livre ouvert de Sage" c'est par .

     - pour son article sur la dyslexie. Chez Maliluno, c'est par .

    Un lien vers un site d'origine canadienne créé par des mamans d'enfants dyspraxiques: Dyspraxie et cie, plus jamais seul. Ce site propose, outre une entraide entre familles, de nombreuses pistes d'aides et d'information (jeux éducatifs, ouvrages, dyspraxie à l'école, organisation quotidienne, matériel pour l'aide aux devoirs). A visiter sans hésiter.

    Aider les élèves dyspraxiques à l'école


    Quelques ouvrages.

     L'enfant dyspraxique : Mieux l'aider, à la maison et à l'école. Docteur Caroline Huron (Ed. Odile Jacob - octobre 2011).

      L'enfant dyspraxique et les apprentissages. Coordonner les actions thérapeutiques et scolaires. Michèle Mazeau, Claire Le Lostec (Ed. Elsevier Masson - Sept 2010)

      100 idées pour aider les élèves dyspraxiques. Amanda Kirby,Lynne Peters (Tom pousse - Août 2010)

    Mon cerveau ne m'écoute pas. Comprendre et aider l'enfant dyspraxique. Sylvie Breton, France Léger (CHU Sainte Justine -Mars 2007)

    Rééduquer dyscalculcie et dyspraxie : méthode pratique pour l'enseignement des mathématiques. Alain Crouail (Masson -Avril 2009)

    Gros sur la tomate (roman jeunesse à partir de 9 ans).Dominique Brisson  (tempo Syros)

    Quelques petites choses mises en place pour ces élèves en particulier.

     

    Ces informations ne se veulent pas exhaustives mais tendent à proposer des aides pour les élèves dyspraxiques, afin de faciliter leurs apprentissages et surtout de leur permettre d’apprendre comme tout autre élève.

     

    Dans ma classe, voici les mises en place que j’ai effectuées avec l’aide des enseignantes du RASED, de la psychologue scolaire, de la psychomotricienne et de la neuropsychologue qui suivait l’élève de CP, de l’orthophoniste de l’élève de CE1, de leurs parents pour aider l’apprentissage de mes deux élèves dyspraxiques. Faute de moyen, il n’y avait pas d’AVS ni d’EVS pour ces deux élèves. Pour l’élève de CP, le diagnostic a été posé assez tard vers la fin de l’année scolaire, les délais pour les rendez-vous médicaux étant longs. La prise en charge par la psychologue scolaire s’est faite rapidement après mon signalement en début d’année.

     

    Ces deux élèves présentant également des troubles de l’attention, je les ai placés sous le conseil de la neuropsychologue à une table isolée et non en ilot pour les travaux individuels afin de leur éviter d’être perturbé et surtout pour respecter leur besoin de silence. Lors des travaux collectifs, ils avaient également une place dans un ilot en compagnie d’autres camarades. 

     

    Chaque exercice était donné à l’unité et non groupé sur une même feuille comme pour le reste de la classe. Lorsque je ne pouvais faire autrement, la feuille d’énoncé était pliée de sorte à ce que l’élève n’avait sous les yeux qu’un exercice à la fois. L’écriture et le format des fiches étaient agrandis.

     

    Je relisais pour chaque exercice chaque consigne à la table de l’élève et le faisait reformuler. N’ayant pas d’ordinateur en classe, je pouvais aussi si besoin, lire l’exercice en entier et le faire résoudre à l’oral pour axer l’apprentissage sur la compétence visée et pour éviter une surcharge cognitive à cause de l’écrit (monopolisation de l’attention de l’élève sur son geste graphique plutôt que sur la résolution de la tâche). Idem lors des évaluations, je tâchais de proposer tout d’abord l’évaluation à l’oral puis la même évaluation à l’écrit avec un temps supplémentaire. J’ai également utilisé les étiquettes préalablement découpées pour certains exercices.

     

    L’élève de CE1 disposait d’une table spéciale avec plateau inclinable jusqu’à 45 degrés pour lui permettre de mieux écrire.

     

    En lecture, je donnais chaque texte au moins deux jours avant dans le cahier de devoirs de sorte que les parents ou une aide puissent leur lire avant qu’il soit étudié en classe. Ceci a permis notamment pour l’élève de CP de mieux s’intégrer au groupe classe et surtout de pouvoir participer oralement lors des phases de découverte du texte. Le fait pour eux de connaître le fond de l’histoire avant de la lire leur permettait de mieux se concentrer sur l’étude du code ou sur la compréhension.

     

    En Cp, j’ai utilisé la lecture en couleur (colorisation des phonèmes dans les mots afin de mieux les situer), surtout pour les phonèmes écrit avec des digrammes (ou, on, an….). J’ai appris plus tard que surligner dans une alternance de couleur chaque phrase du texte est aussi une aide précieuse pour ces élèves.

     

    Pour chaque exercice, les étapes des consignes étaient surlignées dans des couleurs différentes et ces mêmes couleurs étaient reportées sur le texte ou les données mathématiques afin de guider l’élève pour chercher au bon endroit. Cette technique a été très importante et très utile. Elle a permis de rassurer ces deux élèves quant à leur capacité à répondre aux exercices demandés. Petit à petit, nous avons réussi à nous en détacher pour proposer des énoncés et des consignes uniquement en noir.

     

     En CE1, pour les dictées, l’élève devait soit retrouver la bonne étiquette du mot, soit l’entourer parmi une liste de 5 mots, soit l’écrire avec des lettres mobiles (magnétiques au début puis sur papier cartonné ensuite)

     

    Les devoirs étaient soit écrits par moi-même soit photocopiés et collés dans le cahier de texte.

     

    Ces deux élèves ayant des troubles de l’attention et surtout des difficultés à gérer leur gestes et mouvements, leur matériel était souvent égaré ou tombait par terre. Ils ne faisaient pas exprès même si parfois d’un regard extérieur cela semble être le cas. Après avoir cherché plusieurs solutions. Voilà ce qui a été mis en place : leur trousse était sur mon bureau et je leur donnais chaque outil nécessaire au moment voulu puis petit à petit leur trousse a été placée sur une petite table à côté d’eux ou sur une étagère puis dans leur casier. Les cahiers et manuels étaient disposés en deux piles séparés avec un code couleur (gommettes) par discipline reportées également sur l’emploi du temps.

     

    L’oral était privilégié par rapport aux tâches écrites.

     

    En mathématiques, j’utilise beaucoup la manipulation pour tous les élèves. Lors du passage à l’écrit, les élèves dyspraxiques résolvaient leur exercice avec le matériel de manipulation puis soit me communiquait le résultat à l’oral soit il était écrit sur ardoise blanche. Petit à petit, la phrase de résultat était écrite sur le cahier du jour (à lignage adapté).

    Dans ma classe je fonctionne beaucoup avec la coopération, du coup des aides ponctuelles de la part des autres élèves étaient également apportées à ces élèves par leurs camarades eux-mêmes, comme pour l'ensemble des élèves de la classe. Par ailleurs, j'utilise aussi beaucoup la métacognition, ceci aide tous les élèves mais surtout les élèves dyspraxiques car cela les aide à se situer dans les apprentissages et à décortiquer ce qui se passe "dans la tête" lorsque l'on apprend.

     Des outils et matériel pour les aider.

     Vous pouvez trouver des outils de mise en page sur le site du  cartable fantastique que ce soit pour le français ou pour les mathématiques : création d'exercices numériques, création de livres adaptés, générateur de textes en format adapté...

    Par ailleurs, selon l'enfant l'utilisation de guide-doigts (il en existe de différentes formes) sur le crayon ou l'usage de crayon à section triangulaire ou de formes courbées permet une meilleure tenue du crayon et d'amenuiser les crispations de la main.

    Aider les élèves dyspraxiques à l'école

      Aider les élèves dyspraxiques à l'école

     

    Exemple de guide-doigts.

     

     

    L'usage d'un guide de lecture ou d'une règle de lecture peut également être proposé.

     

    Aider les élèves dyspraxiques à l'école

    Aider les élèves dyspraxiques à l'école

    Exemple de guide de lecture (à gauche)  et d'une règle de lecture (à droite)

    Vous pouvez également proposer l'usage de pochoirs "gabarits-guide" de toute forme : animaux, symboles, objets...

    PS : Une recherche sur google vous permettra de trouver des points de vente ou d'achats en ligne de ce type de matériel .

    « Comment utiliser les boites de graphèmesFiches sur les divers types de textes »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 28 Novembre 2011 à 18:07

    un p'tit lien intéressant : le cartable de Manon

    2
    chatoubistouille Profil de chatoubistouille
    Lundi 28 Novembre 2011 à 18:29

    Merci pour le lien! Si je ne me trompe pas il est en lien sur le site du cartable fantastique mais je laisse le lien direct ic comme ça, ceux qui veulent y accéder directement pourront le faire. Merci à toi

    3
    sagebooker Profil de sagebooker
    Lundi 28 Novembre 2011 à 18:32

    ahhh, c'est tout à fait possible, désolée ! C'est un blog que j'ai découvert "en direct", donc je n'ai pas fait le lien entre les deux...

    4
    chatoubistouille Profil de chatoubistouille
    Lundi 28 Novembre 2011 à 18:35

    Pas de soucis. Avoir le lien direct est pratique aussi.

    5
    chatoubistouille Profil de chatoubistouille
    Mercredi 30 Novembre 2011 à 12:46

    Merci de ne pas utiliser ce blog pour poster des liens publicitaires sans mon accord. J'activerai si nécessaire la modération des commentaires. Une rubrique "me contacter" est disponible si nécessaire. Merci de votre compréhension

    6
    ch.
    Mercredi 30 Novembre 2011 à 13:44

    Désolé je souhaitais juste vous faire part d'outils  pouvant aider les enfants dyspraxiques.

    7
    chatoubistouille Profil de chatoubistouille
    Mercredi 30 Novembre 2011 à 13:53

    Pas de soucis! Je vais ajouter une phrase dans mon article pour expliciter l'usage de guide doigt et autre matériel. Ce qui m'a géné c'est le fait de mettre le lien publicitaire directement dans la signature.

    8
    Jeudi 1er Décembre 2011 à 01:52
    mamanbooh

    Bonjour!

    Un petit mot pour vous remercier.

    Je viens de découvrir votre article (publié sur notre page de Dyspraxie et Cie) et je suis impressionnée par toute l'information et les outils que vous nous partagez. Bravo!

    Julie, maman de Félix et Camille, dyspraxiques.

     

    9
    chatoubistouille Profil de chatoubistouille
    Jeudi 1er Décembre 2011 à 06:43

    Merci! Je me permets également de faire un renvoi vers votre page. Je ne propose pas grand chose mais si cet article peut apporter une petite aide pour aider les enfants dyspraxiques, leurs familles et leurs enseignants c'est déjà un petit pas de fait. Très bonne continuation à vous.

    10
    lamaitresseaime Profil de lamaitresseaime
    Jeudi 1er Décembre 2011 à 19:07

    Merci pour toutes ses informations et conseils bien utiles.

    11
    Touyéyé Profil de Touyéyé
    Lundi 5 Décembre 2011 à 19:39

    Merci pour tout ce travail. Je vais profiter des prochaines vacances pour m'y pencher sérieusement. 

    12
    sanleane Profil de sanleane
    Lundi 5 Décembre 2011 à 21:32

    D'après ce que j'ai pu lire, l'ordinateur individuel en clavier caché n'a pas été mis en place pour tes élèves.

    J'ai également un élève dyspraxique en classe. L'ordinateur lui est d'une grande aide. Dès qu'il s'agit de produire une phrase, il passe sur son clavier et est même plus rapide que ses camarades pour terminer l'exercice. Il est vraiment très autonome grâce à cet outil, qui va le suivre tout au long de sa scolarité, et du coup, il n'est plus freiner dans sa production par sa difficulté à écrire. Nous avons commencé l'année avec un des ordis portables de la classe qui lui était dédié, et depuis peu, il est passé au clavier caché (et son ordi à lui, qui le suis à la maison et à l'école). Il est suivi par une ergothérapeuthe, et en seulement une séance, j'ai été vraiment épatée par sa capacité à frapper les bonnes lettres malgré les gommettes cachant les touches.

    13
    Lundi 20 Février 2012 à 13:57

    merci de partager ce que tu as mis en place.

    J'ai une élève certainement dyspraxique en CP... on attend le diagnostique mais c'est long! trop long...

    depuis le début d'année j'essaie différents outils, différentes méthodes... sans être vraiment certaine de bien faire.
    J'ai peur de me tromper, de mal m'y prendre avec elle... je me pose beaucoup de questions.

    J'ai l'impression que le "fossé" se creuse entre elle et les autres élèves... et je m'inquiète sur la suite de sa scolarité.

    J'ai hâte qu'elle soit prise en charge par des professionnels en espérant qu'ils puissent m'aider dans ma pratique de classe.

    donc merci d'avoir présenter ta façon de faire pour tes élèves

    14
    Mimimoune
    Samedi 10 Novembre 2012 à 11:07

    Bravo !!!! Je suis enseignante spécialisée en ULIS Troubles des Fonctions Motrices ...Quelle bonne surprise de tomber (par hasard certes!) sur ce site qui prend si bien en compte les difficultés des 10/10 ! Ces conseils sont tous judicieux et à mettre en place sans modération ! 

    15
    gotta
    Dimanche 13 Janvier 2013 à 14:41

    merci!

    16
    onaya Profil de onaya
    Mercredi 10 Avril 2013 à 21:11

    Waouh merci pour ton article!

    je viens d'intégrer un élève dyspraxique au sein de l'unité d'ensegenment! C'est une première, ton article va être d'un grand secours!!!!

    17
    serpodile
    Jeudi 11 Avril 2013 à 15:19

    Je vous propose un autre lien pour aider les enfants dyspraxiques :serpodile.com et blog.serpodile.com

    18
    thannamani
    Lundi 10 Juin 2013 à 10:25

    Bonjour,

     

    J'aimerai avoir recours à votre expérience d'enseignante. Mon fils est dyspraxique (reconnu par la MDPH) et donc très lent à écrire. La maîtresse l'envoie régulièrement terminer ses exercices dans la classe d'en face (niveau inférieur) pendant la correction des exercices avec les autres élèves pour qu'il n'entendent pas les solutions. Il vit çà comme une punition mais la mâitresse pense bien faire. Que nous suggéreriez vous pour remplacer cela? 

     

    Merci d'avance
    Une maman qui attend avec impatience les vacances et qui aurait beaucoup aimé que son enfant ait une maîtresse impliquée comme vous

    19
    Dimanche 1er Décembre 2013 à 19:26

    Bonjour,

    Je me permets de vous signaler deux autres sites avec des ressources pour aider les élèves dyspraxiques : le site de l'association Dyspraxie France Dys (www.dyspraxies.fr) et celui d'une enseignante "Les cahiers de Juju" (http://lescahiersdejuju.over-blog.com/).

     

    Cordialement.

    20
    bernuzzi
    Vendredi 17 Janvier à 10:21

    Merci pour ses renseignements. Mon fils vient d'être diagnostiquer après 3 ans de souffrance scolaire. Une demande de avs sera faite fin février et ne sera mis en place qu'en septembre. Pour se qui est de l'ordinateur se n'est pas encore pour maintenant. On nous a demandé d'acheter le clavier et de lui apprendre a la maison. De prendre rendez vous chez une ergomotricienne .Se que je trouve pas normal s'est le parcours du combattant encouru et se que nous parents devons débourser alors que s'est reconnu comme un handicap ( mon mari étant invalide et moi sans aucun revenu ayant arrêté de travailler pour pouvoir gérer )

    21
    Mercredi 29 Janvier à 21:22

    Bonjour,


    Vendu chez HOP TOYS et dans 150 magasins en France, le thaMographe (5€) est une règle tout en un : trace cercles sans pointe, simple et précis, rapporteur, règle graduée, et équerre. Idéal pour les dyspraxiques, se range dans la trousse, médaille d'Or au concours Lépine 2013.


    À faire connaître absolument !!!

    22
    Mom
    Mercredi 24 Septembre à 21:44

    Bonsoir,


    Je viens de lire attentivement votre article, merci de vos conseils et éclairages, mon fils viens d'entrer au cp diagnostiqué dyspraxique et suivi depuis la moyenne section de maternelle. Sa scolarité as toujours été une source d'angoisse pour nous mais jusqu'ici nous avons toujours eu la chance d'avoir des enseignants impliquée comme vous et cela est une ressource inestimable pour nous et nos enfants... Merci donc a vous et continuez comme ca...

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :